Pendant l'état d'urgence, la cathédrale est fermée le midi de 12h à 14h La cathédrale est ouverte tous les jours de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 l'hiver

Horaires des messes d'été
Masses the weekend in summer

Samedi : 18h30
Dimanche : 11h00

Saturday : 06:30 PM
Sunday : 11:00 AM


*chartrier : recueil, collection de chartes, ou salle où l'on conserve les chartes ou archives.
*Maîtres-maçons : ou "francs-maçons", dans le sens de maçons libres, membres d'organisations plus ou moins secrètes de maçons et de tailleurs de pierre utilisant des rites semi-secrets et une symbolique très riche (le triangle équilatéral, les trois points, le tablier, l'étoile, l'épée, le sceau de Salomon...)

 

 


L'église Saint-Pierre


d'après Joseph LeClerc, organiste, et l'abbé Marcel Le Légard*(1987)

à partir de la tour centrale de la cathédrale
à partir d'une flèche de la cathédrale
la nef
coquille Saint-Jacques
La tour lanterne

L'historique :
Dès 1056, une charte du futur Guillaume le Conquérant atteste l'origine de la paroisse Saint-Pierre de Coutances. L'église n'était pas enclose dans les fortifications aussi ne fut-elle pas épargnée par les guerres, dont celle de Cent Ans. A la fin du XVè siècle (vers 1494), l'évêque Geoffroy Herbert la fit relever de ses deniers, qu'il aurait voulu d'abord consacrer à une flèche sur la tour-lanterne de la cathédrale. L'ensemble fut édifié par les maîtres-maçons* et sa décoration atteste la symbolique compagnonnique.
Elle fut le symbole de la "grande paroisse" Saint-Pierre jusqu'en 1789.
Pendant la période révolutionnaire, l'église Saint-Pierre servit de magasin à foin...
La libération de 1944 n'épargna pas plus l'église Saint-Pierre que le reste de la ville, et beaucoup de ses vitraux Renaissance avaient disparu : on vient, en 2003, de retrouver la trace de quelques-uns d'entre eux !!!
Le presbytère de Saint-Pierre conservait un chartrier* d'une richesse considérable : presque tous les comptes des trésoriers depuis le milieu du XVè siècle ! Tout a été anéanti par le bombardement de juin 1944. La paroisse Saint-Pierre fusionna avec celle de Saint-Nicolas et devint celle de la cathédrale Notre-Dame à partir de 1945.

L'église est classée Monument Historique; la nef et le transept ont déjà été restaurés, avec l'ajout de nouveaux vitraux (grisailles).

L'architecture :
"L'architecte ou maître d'oeuvre était bridé par le modeste espace compris entre deux très anciennes rues Saint-Pierre et du Pilori (devenue rue Geoffroy de Montbray). Donc Saint-Pierre ne mesure intérieurement que 42 m de long, mais le transept fait 25 m de large, alors que la nef et les bas-côtés occupent 16,35 m de largeur.
A l'extérieur, cette église flamboyante est couronnée à la croisée des transepts par ce qui fait sa renommée : la tour-lanterne, octogonale, flanquée aux quatre angles de tourelles portées en partie par des pendentifs et qui rattrapent le carré jusqu'à la balustrade, reprenant dans un style Renaissance les dispositions de la cathédrale de trois siècles son aînée; mais ici elle est coiffée d'une flèche courte et trapue, posée sur un tambour, dont les arêtes s'ornent chacune de cinq fleurons, évoquant une tiare en l'honneur du prince des Apôtres, auquel l'église est dédiée, saint Pierre.
Le clocher qui surmonte la façade ouest est antérieur à la tour-lanterne; la balustrade qui couronne le corps carré au pied du dôme Renaissance est du même type que le garde-corps de la galerie intérieure et souligné d'un cordon analogue (à comparer avec le clocher de l'hôtel-Dieu, qui lui est contemporain)."

 

Pour voir une photo de l'ensemble extérieur de l'église Saint-Pierre prise par gerpsych, sélectionnée pour GoogleEarth, cliquer.

coquille Saint-Jacques(intérieur tour centrale)
La tour lanterne

une puis deux photos de Philippe Lemoine
la tour lanterne
 
La jumelle de la cathédrale
la façade ouest
 
les stalles classées
   
 
inscription tombale

£ Ã M IL

IL C IN

C IN Q

Q C Ê

(T) Z CÎ Q

         Q V Ã

TE  (£)

Les inscriptions: **                 

Très nombreuses, les inscriptions attestent la piété des paroissiens pour la vie éternelle (fondations de messes, inscriptions de pierres tombales...) à hauteur de vue.
Mais les hauteurs en révèlent d'autres moins faciles à transcrire : l'intérieur de la tour centrale comporte de grandes lettres (20) plus ou moins groupées formant une date qui n'est pas celle de la restauration de l'église : 
                         £ Ã M IL C IN Q C Ê T Z CÎ Q V Ã TE
soit "l'an 1550" (les lettres N sont remplacées par les "accents" sur A ou E ou I) alors qu'ailleurs on lit 1494 très nettement.
Juste au-dessus de la première lettre £, un étrange graffito est profondément tracé dans la pierre de la balustrade :
PIERRES LELOY 1630
encadré des deux côtés par une croix ancrée.
Les amateurs de cryptogrammes traduisent qu'il faut déplacer deux lettres (à cause des 2 croix), les dernières du texte (où se trouve le millésime), respectivement de 16 et de 3 rangs vers la gauche (16.3.0). On obtient la traduction, en remplaçant la lettre Y, placée en fin de mot, par la lettre I :
PIERRE - SOLEIL
Or, si on lève les yeux, on ne peut qu'apercevoir une PIERRE où brille, débonnaire, un SOLEIL figuré... Tout un art maçonnique pour montrer le bon chemin à celui qui veut semer un éventuel poursuivant.

L'extérieur de la tour centrale comporte des personnages grimaçant au-dessus desquels sont répétées des inscriptions sur chaque angle : SANCTE PETRE... ORA PRO NOBIS, sauf sur un quatrième côté où l'on peut lire SANCTE PETRE... ORA PRO NOS, avec une erreur voulue, soutenue par une coquille saint-jacques. L'escalier sud qui permet de gravir cette tour est parsemé de graffiti très significatifs encore, avec des rosaces qui se répètent, sans doute tracées au XVIIIè siècle.

inscriptions maçonniques : Sancte Petre
 
SANCTE PETRE
 
inscriptions maçonniques : ora pro nobis
ORA PRO NOBIS
 
inscriptions maçonniques : ora pro nos
 
ORA PRO NOS
   

*voir Bibliographie
** D'après un fascicule édité en 1965 par son auteur Paul Meurice à Casteau (Hainaut) : "L'énigme de Saint-Pierre à Coutances"



L'orgue de Saint - Pierre
Textes* et photos de Philippe Lemoine
*à partir de "Orgues de la Manche", publié à la fin des années 1990
par le Conseil Général aux Editions "Les Cahiers Culturels de la Manche"

HISTORIQUE
Construit par Robert Ingoult en 1656, profondément restauré par H. Parizot en 1789. Laissé à l'abandon pendant la période révolutionnaire, l'orgue est restauré en 1845 par Pierre Ménard. Relevage en 1933 par Didier (Nancy) et en 1962 par Beuchet-Debierre. Nouvelle intervention du même facteur en 1976 (modification de la composition du Récit). L'instrument a été classé monument historique par arrêté du 30 juillet 1970.
C'est un des rares témoignages de la facture d'orgue des XVIIe et XVIIIe siècles que possède le Département de la Manche.

La console de l'orgue
Le buffet
DESCRIPTION
a) Buffet

Réparti en deux corps, il comporte des éléments du XVIIe siècle (Grand Orgue) et du XVIIIe (Positif).
b) Matériel sonore
Composition
Grand Orgue :
o Bourdon 16
o Bourdon 8
o Montre 8
o Prestant 4
o Doublette 2
o Fourniture IV rgs
o Nazard 22/3
o Dessus de Cornet V rgs
o Trompette 8
o Clairon 4
o Voix humaine 8
Positif :
o Bourdon 8
o Prestant 4
o Doublette 2
o Nazard 22/3
o Tierce 13/5 (dessus)
o Cymbale III rgs
o Cromome 8
o Clairon 4

Récit : (dessus)
o Bourdon 8
o Cornet III rgs
o Flûte 4
o Larigot 11/3
o Hautbois 8
Pédale :
o Flûte 8
o Flûte 4
o Trompette 8
o Clairon 4

Mécanisme
o Accouplements : II/I (pédale), III/I (à tiroir)
o Tirasses : I/ Péd.
o Traction des claviers : mécanique.
o Traction des jeux : mécanique.
o Expression : Récit expressif (à cuillère).
o Console : en fenêtre.
o Appels des registres : tirants cylindriques de part et d'autre des claviers.
o Claviers : 2 manuels de 54 notes et un pédalier de 30 notes (sommier de 18 notes).
o Alimentation en vent : moteur, réservoir.
o Tuyauterie : bois, métal XVIIe - XVIIIe - XIXe.

2013 : photo de l'Orgue de tribune de l'église Saint Pierre de Coutances
par Stéphane Mahot. Merci à lui
!
mars 2013

Le Conseil Général de la Manche a répertorié 60 objets d'art dans l'église Saint-Pierre que l'on peut voir sur son site http://objetart.cg50.fr/ à découvrir. Voici quelques photos :

L'Adoration à la crèche
(XVIIIè siècle)

Le baptistère (XIXè s.)

La chaire à prêcher (XVIIIè s)

Statue de Saint Pierre (XVIIIè s)

L'orgue (XVIIIè siècle)

Sainte Anne et la Vierge Marie (XVIè siècle)

La grille du choeur (XIXè siècle)

Les stalles du choeur (XVIIè siècle)
Photos cg50
 

Archives :

Dans le cadre du 60è anniversaire du débarquement de juin 1944, une petite exposition a rappelé ces évènements sous les orgues de l'église avec le texte d'une prière appropriée.

Mme Davoust
Toussaint 2004

 

«Cinq tranches de travaux, dans les 2 ou 3 prochaines années, vont permettre de rénover cette église Saint-Pierre "à 95%", selon le maire de la ville, qui la dit "très bien entretenue par la commission ad hoc des Amis de la cathédrale" : la propreté et l'embellissement de l'église ont été soulignés par les visiteurs estivaux. Un chantier sur les parties hautes des contreforts du transept nord doit débuter dans quelques semaines.»

La Manche Libre du 14 septembre 2003

Voir un article de la Manche Libre du 07 mars 2009

Voir un album du chantier en juillet 2009, dans les échafaudages (par Roger Bohuon)

Voir un article de La Manche Libre du 17 octobre 2009

Quelques vues de la façade de l'église Saint Pierre en octobre 2009 :
 
     
 


Espace privé  |   Mentions légales
Association des Amis de la Cathédrale de Coutances, 1 rue du Puits Notre-Dame , 50200 COUTANCES
courriel :
cathedralecoutances@free.fr