La cathédrale est ouverte tous les jours de 9h à 19h (18h l'hiver)

Horaires des messes
Masses of daylight

Samedi : 18h30 à
l'église Saint-Pierre
Dimanche : 11h00
à la cathédrale

Saturday : 18:30
into the church of
StPeter
Sunday : 11:00
into the cathedral

Photos Lemesle
et DonatienRF
et TCPC

 

 


La façade et ses porches collatéraux

autres pages sur la cathédrale:
- la nef
- le choeur
- le transept
- les orgues
- le mobilier
- courte histoire de la cathédrale


Eau-forte Delauney




Intérieur d'une tour romane

Photo Eric Pouhier

 

 

Photo Eric POUHIER

Il ne faut pas hésiter à reculer sur la place du Parvis pour avoir une vue d'ensemble de la façade : "le monument s'élance vers les cieux par ses hautes tours flanquées de tourelles... qui participent au même élan vertical". (Dr Fournée**).

"Les tours de façade du chantier gothique ont repris le passage du carré à l'octogone prisé à Jumièges et dans les tours romanes. Les salles octogonales romanes sont enserrées dans les parties encore carrées des tours gothiques."(A.L.**)



 




  

 

 

Les deux flèches de la façade sont entourées de fins clochetons à colonnettes appelés "fillettes" et terminées par une pyramide dont les angles des bases sont décorées de chimères, dragons, chèvres... Remarquer en bas des abat-son une tablette indiquant le sommet des parties romanes de l'intérieur. "Au dessus de 35 m, les tours ne sont plus que gothiques : l'octogone est cantonné de quatre "fillettes" trés élégantes et ajourées, et l'ensemble est surmonté d'une flèche en pierre à huit pans, hissant la croix à 75 et 77 mètres."(A.L.**). "Ces tours sont elles-mêmes accostées de tourelles d'escalier de plan carré, puis octogone. Tours et tourelles sont coiffées de hautes flèches de pierre."
(P. Colmet Daage**)

 

Photo Eric POUHIER
Sur cette façade, la grande baie est surmontée d'une galerie des roses qui est une richesse décorative de détails très fins à l'intérieur comme à l'extérieur et "qui égaye un peu la sévère harmonie des lignes verticales. Six arcs principaux encadrant deux baies géminées sont eux-mêmes réunis deux par deux sous trois grands gâbles. Les tympans des arcs et des gâbles, ainsi que les écoinçons entre les gâbles, sont ajourés de quatre-feuilles ou de trèfles inscrits dans des cercles et disposés en rosace. Un passage, analogue à celui d'un triforium, couvert d'étroits berceaux brisés, est ménagé derrrière les arcades." (P. Colmet Daage**). Ce serait plutôt au début du XIVè siècle qu'il faut attribuer cette élégante galerie, et non à Sylvestre de la Cervelle
tête de fermière normande
chapiteau de la galerie des roses
Au 2ème étage de la façade ouest, la large baie centrale, en tiers point, détruite lors des bombardements de 1944, a été refaite non dans l'état où elle était avant la guerre (à gauche), mais telles que des documents plus anciens la montraient.
(voir Bichue 1747)*

Photo DonatienR

  

 L'étage inférieur de la façade comprend les trois portails :
le portail central, abrité par de profondes voussures en retrait les unes sur les autres,... comprenait un vaste tympan couvert de bas-reliefs, supporté, selon une mode fréquente en Normandie, par deux arcs trilobés reposant d'une part sur les piédroits (garnis de statues sur colonnettes à l'origine) , et d'autre part sur un trumeau central contre lequel était adossée une statue. A la Révolution, le tympan consacré à la Vierge, en trois rangées de sculptures, et toutes les statues furent entièrement détruits." (P. Colmet Daage**)

Vitrail de saint Lô
Le portail de gauche, à deux lancettes, appelé porte de Saint Lô, est destiné au passage de l'évêque lors de son installation (intronisation) ou de son décès, en souvenir de la légende de Saint Lô. Un vitrail moderne retraçant la vie de Saint Lô la surmonte.
Le portail de droite, au sud, à trois lancettes, est comme celui de gauche très en retrait du portail central, et surmonté d'un vitrail moderne des évêques fondateurs dont Saint Ereptiole (voir Historique).

Vitrail des évêques fondateurs
(St Ereptiole)

"Le porche latéral nord, le plus petit, comprend deux travées voûtées sur croisées d'ogives; les doubleaux, ogives, formerets, où se profile ce tore en amande entre deux gorges si commun en Normandie, retombent sur des groupes de colonnettes de différents diamètres... Selon une pratique assez fréquente dans les monuments normands, le linteau de la porte est remplacé par un arc surbaissé que ne soulage aucun trumeau central. Le tympan était orné de bas-reliefs représentant la Vierge entre deux anges agenouillés, mutilés en 1794." (P. Colmet Daage**)


TCPC
"Le porche latéral sud ne diffère de l'autre que par ses dimensions et par une décoration plus abondante....Sur les murs latéraux, ...les écoinçons sont décorés d'élégants feuillages comme ceux du triforium de la nef, mais d'un style plus avancé. Le portail est plus décoré : des rosaces et des corniches à feuillages soulignent le tympan qui représentait le Christ en Majesté entouré des symboles des quatre Evangélistes."
(P. Colmet Daage**)
"Les plis du vêtement du Christ font penser à l'art roman, mais l'aisance et l'ampleur attestent plutôt le début du XIIIè siècle" - (Dr Fournée**)


** voir Bibliographie                      * pour voir la gravure de Bichue
cliquez ici
 


Espace privé  |   Mentions légales
Association des Amis de la Cathédrale de Coutances, 1 rue du Puits Notre-Dame , 50200 COUTANCES
courriel :
amisdelacathedraledecoutances@laposte.net